Des outils et des ressources en abondance

Des énergies disponibles et des ressources (renouvelables !)

Si le défi peut paraître de taille, nous pouvons heureusement nous appuyer sur des ressources et utiliser des outils de toutes sortes. Pour comprendre les leviers, identifier les conditions nécessaires, structurer les démarches, soutenir et protéger les acteurs, renforcer les dynamiques, sachons utiliser les outils appropriés et mobiliser les connaissances et compétences les plus pertinentes.
Pour libérer cette énergie disponible dans les organisations la démarche de Transition mobilise des compétences dans deux champs principaux : dans celui de l’accompagnement du changement et dans celui des solutions alternatives écologiques.
Dans les deux domaines nous pourrons trouver des ressources en abondance, indispensables pour engager et déployer une démarche de transition dynamique.

Des outils et des ressources (renouvelables)

Les 6 principes du concept de Transition

Dans son livre, The Transition Handbook (Manuel de Transition), Rob Hopkins, présente ainsi les 6 principes qui définissent les spécificités du concept de Transition et qui ont émergé de l’observation du processus en cours :

1. Visualisation

Dans le contexte de ces 6 principes, la visualisation désigne le fait que l’approche de Transition possède la conviction fondamentale que nous ne pouvons nous diriger vers quelque chose sans imaginer ce que cela fera d’y être. La vision que nous avons en tête quand nous commençons cette tâche détermine dans une large mesure l’endroit où nous arriverons. Élaborer une vision claire et attrayante du résultat souhaité est un principe de base du processus de Transition.

Lire l’article intégral

Des outils et des ressources

Les outils de l’accompagnement du changement et de l’intelligence collective

Le coaching :

Il existe une pratique professionnelle entièrement dédiée à l’accompagnement du changement : on la désigne par le terme de coaching.
Le coaching n’est ni de la formation, ni du conseil, c’est un accompagnement qui ne peut s’appliquer qu’à une démarche de changement volontaire : le coach agit alors comme un révélateur, un catalyseur, pour mettre en lumière chez la personne ou l’équipe qu’il accompagne ses potentialités latentes; il l’aide à élaborer ses propres solutions plutôt que de lui apporter des solutions toutes faites ou de l’amener à reproduire des modèles.
Au cœur de l’accompagnement en mode coaching, une compétence principale : celle de l’écoute active (questionnement, clarification, reformulation, confrontation).

Facilitation du dialogue et de la coopération :

Et il existe aussi une pratique professionnelle dédiée à la stimulation de l’intelligence collective : on la désigne par le terme de facilitation.
Elle soutient l’efficacité collective d’un groupe et accompagne son action vers les objectifs visés; elle permet à chaque membre du groupe de s’exprimer et de prendre toute sa place dans l’activité du groupe et elle aide ainsi le groupe à mobiliser son intelligence collective et à renforcer sa capacité de coopération.
La facilitation s’appuie sur une posture, celle du tiers facilitateur, et sur l’utilisation d’un ensemble de techniques et de processus, pour permettre à un groupe de coopérer efficacement en matière de créativité, partage de réflexions et de valeurs, prise de décision, construction et déploiement d’une démarche de projet participative…
Elle libère les participants des contraintes de l’animation et de la gestion des processus ; le facilitateur régule, accompagne et soutien le groupe tout en veillant à la fluidité et à l’efficacité de sa dynamique.

Bibliothèque

Des ressources pour préserver le vivant et les générations futures